pensées pour une petite étoile…..

24 septembre, 2010, 19:31
Classé dans : nouveaux

Je pense à toi tout bas
Lentement mon coeur te cherche
Mes yeux se ferment pour te retrouver
Tu es là encore, au fond de moi…

Je t’apprivoise, te parle
Tu n’es jamais loin, je t’entends me murmurer
Des mots à mon coeur
Tendrement.

Si j’écoute plus fort je suis tout près
L’espace se rétrecit
Le temps s’arrête
Je me demande où tu peux bien être …

Ma main te cherche,
Dans l’ombre je me sens seul sans Toi
Rien n’est plus difficile que de me passer
De toi
Pourtant je sens la douceur de ton visage
Contre moi …

Des larmes le long de mes joues…
Je ne les sens pas.
Sans m’en apercevoir je peux pleurer désormais
Avant Toi je ne connaissais pas cela…

Juste un instant avec Toi …
Si seulement on voulait nous l’accorder.
Juste te serrer dans mes bras…
Si seulement je pouvais t’aimer.

Je ressens ton absence cruellement
Le néant semble te remplacer
Les murs m’enserrent, pourtant je ne les vois pas
Ecartelé et prisonnier
Du désir de tout te donner.
J’ai envie de mourir…

Je ne peux vivre sans toi tu le sais
L’enfer est là sans arret
Pas la plus petite brise pour me rafraichir
Pourquoi de ton absence veut on me punir ?

Quand tu liras cela mon coeur n’aura pas cessé
De battre vers toi et de t’espérer
Jamais je ne me résoudrais à te perdre
Ton nom est gravé en moi au fer.

Quand tu ouvriras ma porte
Et qu’avec toi le vent s’engouffrera à ton passage
Mon coeur s’envolera à ta rencontre
Des coeurs peuvent fusionner tu sais.
Le mien brûle pour toi sans se consumer

Je sens tes caresses sans que tu sois là
Je sais ton amour sans en vivre
Je sens ta peine aussi.
Je vois tes larmes qui se mélangent aux miennes
J’ai encore plus mal
Encore plus peur
Encore plus vide
Encore plus…

Qui nous torture sans que nous ne puissions rien faire ?

Je prends ta main mon Amour
Ma joue est contre la tienne
Personne ne pourra jamais rien
Cet amour là vivra.
J’embrasse tes paupières déjà
Mes bras t’enserrent sans que tu sois là
Et tu le ressens aussi toi.

Je le sais,
J’ai ressenti ton coeur palpiter
Fort comme le mien
Ces coups dans ta poitrine, pour moi, lancinants…
Ce bras autour de ma taille …
Je le sens, brulant
Comme mes yeux emplis de larmes
Comme mon coeur qui ne se calme …

Je sens tes lèvres fraiches,
Je les vois, je les caresse des miennes
Je bois tes larmes
Tu essuies les miennes
Je sais que tu m’aimes…

Tu pousseras ma porte et tu me trouveras …
Puisque je ne bougerai pas …
Puisque je t’attends
Puisque je t’aime
peut-être (pousseras-tu la porte)

fredo



23 septembre, 2010, 18:37
Classé dans : pourquoi rester

Mon coeur, au delà de tous ces regards
Tel un vagabond de mes désirs,
Explore un monde qui m’envoûte
M’emporte et m’arrache
Délicate chaleur qui me transporte
Je voyage, comme un enfant
Dans ses rêves les plus fous
Une passion entre mon moi et le sien
Une caresse de solitude qui attend
Quelque chose m’apelle, me torture
Mes yeux, ténèbres me font pleurer
Silence dans mon esprit tourmenté
Une main se tend vers mon chemin
D’un geste hésitant, je saisis cette aide
Néant, enfer, éternité, je tombe….



23 septembre, 2010, 18:36
Classé dans : pourquoi rester

Une infinité de mots, de langues

Pour dire ce que l’on ressent

Un éternel silence

Quand tout est un rien

Le cœur dans les yeux

Près à l’offrir au premier regard

Des rêves sans fin

L’espoir d’un lendemain

Du haut de sa tour d’ivoire

La Lullaby s’émerveille de la lune

Tenant dans sa main une plume

Cherchant à inventer son futur

Bercer par cette valse mélancolique

Que les violons animent

Puis la fin de la nuit

Le soleil brûle ce corps

Qui n’a su se protéger

D’un amour trop grand

Pour vivre et grandir

Qu’il est beau ce mensonge

Aimer sans oublier

Attendre la fin de la vie……..



23 septembre, 2010, 16:56
Classé dans : pour elle

Je n’ose plus ces mots tendres tout simples
La guitare de mon coeur les écorche
Ma grande peur les rend blêmes et troubles
Alors qu’ils brûlent gorge et âme en torche

Ils dévorent mon esprit chaque nuit
Consument mes espoirs, tuent mes étoiles
Pour ne te déplaire je tais le bruit
Du chant des larmes qui l’amour dévoile

Tant de je t’aime rejetés se meurent
Là-bas, déshabillés et violés
Tant de regards doux larmoient et affleurent
Au travers de nos sourires scellés

Tant ne sont arrivés de ces je t’aime
Perdus aux routes des questions-prudence
Tant, vases, cristal fragile, Bohême
Sont brisés, fioles de parfum rance

Ils dévorent mon esprit chaque nuit
Caprices obsédants, désespérants
Enfers, où les flammes sont ennemies
Et loin du bonheur nous jettent, errants

Je n’ose plus ces mots tendres et simples
Qu’on dit aux enfants et à Dieu encor
La peur dissout les mots, bouche disciple
Du noir néant au lieu du réconfort

 dans pour elle 13taylorwoodhdfa0
 



23 septembre, 2010, 11:57
Classé dans : Non classé

 mp3 the reason



23 septembre, 2010, 11:36
Classé dans : Non classé

 mp3 jeffbuckley1.mp3



23 septembre, 2010, 11:35
Classé dans : Non classé

 wma the reason  



23 septembre, 2010, 11:01
Classé dans : Non classé

Un ange noir regarde le ciel,
Les gens lui ont cassé les ailes,
Le monde lui a volé l’espoir,
Le ciel pleur sur l’ange noir.

Sans amour ni affection,
Sans aucune protections,
L’ange noir les larmes aux yeux,
Vit pour toujours en ces lieux.

L’ange noir regarde la mer,
Que fait-il sur cette maudite terre?
Crée par le désespoir,la haine,
Avec au pied,une lourde chaîne.

Un ange noir regarde le ciel,
Les gens lui ont cassé les ailes,
Le coeur remplit de désespoir,
« Tristesse » on appelle l’ange noir…



23 septembre, 2010, 10:50
Classé dans : photo

~~aimé quelqu'un~~



23 septembre, 2010, 10:50
Classé dans : nouveaux

Aimer quelqu’un, 

C’est avoir quelqu’un à qui parler, 

Quelqu’un qui saura nous écouter, 

Qui sera toujours là sans nous juger. 

 

Aimer quelqu’un, 

C’est sourire pour cette personne, 

Pour ensoleiller ses journées, 

Pour rendre contagieux ce sourire si précieux. 

 

Aimer quelqu’un, 

C’est prendre soin de cette personne, 

Tout faire pour la rendre heureuse, 

Tout faire pour qu’elle soit joyeuse. 

 

Aimer quelqu’un, 

C’est la rassurer en cas de détresse, 

La cajoler par moment de tristesse, 

Tous les jours la serrer dans nos bras. 

 

Aimer quelqu’un, 

C’est s’intéresser à tout ce qu’il dit, 

Capter tout les sourires et les gestes gentils, 

Et ne pas oublier de lui dire Merci! 

 

Aimer quelqu’un, 

C’est saisir chaque moment de notre vie, 

Pour lui dire combien on l’aime! 


12345

Ma Niou life in Brebiland |
Année scolaire 2010-2011 en... |
Journal intime d'une ado |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des mots, une vie
| Carmen Catana (Motru - Roum...
| Etre soi