pensées pour une petite étoile…..

23 septembre, 2010, 10:16
Classé dans : manque

Si un jour tu te sens seul, 

Regarde le ciel 

Et imagine toi dans ses bras 

 

 

Regarde au plus profond de ton coeur 

Et laisse tes sentiments 

Remonter à la surface

 

 

Et quand tu la verras, 

Ne lui ment pas, reste toi même 

Et dis lui que tu l’aimes. 



17 septembre, 2010, 1:47
Classé dans : manque

Jean Ferrat
QUE SERAIS-JE SANS TOI
Le poème d’Aragon

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J’ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j’ai vu désormais le monde à ta façon
J’ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme au passant qui chante on reprend sa chanson
J’ai tout appris de toi jusqu’au sens du frisson

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J’ai tout appris de toi pour ce qui me concerne
Qu’il fait jour à midi qu’un ciel peut être bleu
Que le bonheur n’est pas un quinquet de taverne
Tu m’as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l’homme ne sait plus ce que c’est qu’être deux
Tu m’as pris par la main comme un amant heureux

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N’est-ce pas un sanglot de la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues
Terre terre voici ses rades inconnues

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement



14 septembre, 2010, 23:40
Classé dans : manque

Te voir 

Pour te serrer dans mes bras 

Me blottir tout contre Toi 

Laisser couler mes larmes 

Et succomber à tes charmes 

 

T’entendre 

Me dire…que tu m’aimes aussi 

Que nous deux, c’est envie 

Que je te manque si je suis loin 

Que parfois c’est de moi dont tu as besoin 

 

Te parler 

D’hier, de demain, des souvenirs 

De tes yeux, tes mots, ton sourire 

De nos vies qui passent, fracassées 

Des fissures difficiles à colmater 

 

T’écouter 

Me dire ton histoire que j’admire 

Des mots d’amour, des fous rires 

Me dévoiler des maux, des secrets 

Parler de ton passé 

 

Vouloir 

Ton bonheur et le mien à la fois 

Croire qu’on a encore le droit 

Que je compte pour Toi 

Que tu veux prendre soin de moi 

 

T’écrire ce poème 

Pour te dire « je t’aime » 

Pour te montrer ma peine 

Parce que tu me manques… 



14 septembre, 2010, 23:22
Classé dans : manque

Parfois ,je bois tes mots
Comme un doux élixir
Comme un breuvage ensorcelant
Et j’aime …

Oui …c’est bien !

Parfois ,je caresse tes écrits
Avec la douceur des miens
Avec comme trame de fond : un écho
Et j’aime …

Oui …c’est bien !

Parfois, je respire avec toi
Sans te voir vraiment
Sans que tu me touches
Et j’aime …

Oui … c’est bien !

Parfois , je m’envole
A la recherche de Toi
A la chance de te percevoir
Et j’aime …

Oui … c’est bien !

Parfois , je me réveille près de Toi
Avec des éclats de tendresse
Avec mes doigts qui t’éveillent
Et j’aime …

Oui …c’est bien !

Parfois , Je suis là
Sans que tu me voies
Sans que …
Et je n’aime pas …

Non … ce n’est pas bien !



14 septembre, 2010, 23:17
Classé dans : manque

Jamais je …..

Jamais je n’aurai pensé t’aimer autant …

Il y a cette distance
Cet océan qui nous sépare
Notre douce romance
Nos instants qu’on protège avec égard!

Il y a ce temps qui passe
Ces mots que nous échangeons
Nos regards qui s’embrassent
Nos maux qui tournent en rond

Il y a cette frustration
Ce manque indéfinissable de pouvoir se toucher
Ce vide permanent qui semble nous effrayer
Cette envie d’amour – passion !

Il y a nos errances
Malgré tout il faut vivre
Toi là-bas tu ne dois pas survivre
Moi ici ….je n’arrive pas à combler ton absence !

Jamais je n’aurai pensé t’aimer autant…


Ma Niou life in Brebiland |
Année scolaire 2010-2011 en... |
Journal intime d'une ado |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des mots, une vie
| Carmen Catana (Motru - Roum...
| Etre soi