pensées pour une petite étoile…..

12 septembre, 2010, 23:52
Classé dans : pour elle

Dès que la nuit étend son voile silencieux,
Constellé d’un bouquet d’étoiles protectrices,
Mon esprit se retire au jardin des délices,
Où m’accueille une fée au sourire gracieux.

D’un regard imprégné d’un désir impérieux,
Elle apaise ma crainte, afin que je me glisse
Contre son corps qu’éclaire une lune complice
De notre enlacement riche en baisers soyeux.

D’une main délicate, elle m’offre un calice
Empli d’un élixir dont les chaudes épices
Donnent à notre étreinte un parfum audacieux.

Sitôt que le soleil, sur mon visage, esquisse
Une caresse tiède aux présages radieux,
Je reviens de mon rêve en me frottant les yeux



12 septembre, 2010, 23:50
Classé dans : pour elle

A chaque nuit 

Dans ma nuit 

Je veux crier ce mot 

Je ne trouve que sanglots 

Je me retourne sur moi 

Pour le chanter avec foi 

 

Un rêve; cent séquences 

Se suivent dans ma démence 

Je cours en tendant les bras 

L’image ne se palpe pas 

Je ressens un grand froid 

Une souffrance venant de toi 

 

Haïr; je le devrais 

Pour le mal que tu me fais 

Te bannir, te chasser 

Te rejeter de mes pensées 

Mon cœur dit “aime-la ” 

“Près d’elle reste la ” 

 

Mes larmes creusent un ruisseau 

L’ennuie se dessine sur ma peau 

Un lourd fardeau me voûte 

Mon âme toujours en déroute 

Je cris, je cris ce mot 

Dans la nuit, l’entendras-tu bientôt 

 

Ouvre ton cœur mon amour 

Entend l’appel de mon amour 

Transforme ma nuit en lumière 

Les fleurs couvriront nos terres 

D’un pont relie mon île 

Mets fin à mon exil 

 

Ce mot, je veux que tu le fredonnes 

Heureuse de l’amour que je te donne 

Regarde et ferme tes beaux yeux 

Sur les couleurs de nos cieux 

Unis le son de nos voix 

Disons, chantons ce mot avec joie 

 



12 septembre, 2010, 23:46
Classé dans : poemes

Comment t’écrire l’Amour avec des mots si tendres, 

Que seul ton coeur sauraient les comprendre… 

 

Comment écrire sur ta peau… 

La douleur de ton absence, 

En y brûlant tous les mots, 

Au coeur de ma souffrance. 

Comment écrire sur tes lèvres, 

La couleur de tes silences, 

Qui impriment sur les miennes, 

Les passions de l’innocence. 

Comment écrire sur ton corps…ma présence… 

Sans laisser en toi… traces de violence. 

Comment t’écrire l’Amour. Ecrire sur ta peau… 

Quand ta beauté mon Amour Surpasse tous les mots. 

 

Comment écrire sur tes lèvres… 

Comment écrire sur ton corps… 

 

Tout ce que mon Amour sans réserve… 

Ce que mon âme …n’a pas livré encore. 



la nuit
12 septembre, 2010, 23:42
Classé dans : poemes

Dans notre amour.
Il y a un temps pour le jour.
Il y a un temps pour la nuit,
Il y a un temps pour travailler,
Il y a un temps pour se reposer,
Il y a un temps pour s’aimer.

Le jour est sans grands mystères.
La nuit efface de nos regards,
Ce qui ne mérite pas d’être vu.
La nuit donne une connaissance
Que le jour ne peut jamais donner ! .
La nuit porte en elle, plus d’amour.

Elle crée les grands projets et l’harmonie
Et projette notre regard vers l’infinie.
Tout le reste, la nuit la transforme en étoiles.
C’est la nuit qu’apparaissent les astres et les étoiles.
C’est la nuit qu’on aperçoit les aurores boréales.
C’est la nuit que je susurre mes mots à ton oreille.
C’est dans le noir de la nuit que scintille l’auréole
Qui se pose sur le front de mon amour ! .
C’est la nuit que j’aime te dire; “Je t’aime”.



reapprendre !!!
12 septembre, 2010, 23:41
Classé dans : poemes

Renaître est comme naître
Difficile, violent, lent
Regarder de nouveau la vie
Les autres, réapprendre tout
Même à marcher
Boire l’imbuvable réalité
Cœur et rage
Courage



12 septembre, 2010, 23:30
Classé dans : poemes

Je t’ai dit que je t’aimais beaucoup
J’ai voulu
 t’embrasser dans le cou
Il a fallu laisser faire le temps
Tu savais que j’espérais ta venue
J’ai su patienter et tu es venu


L’attente n’est pas toujours bien supportable
Elle permet de prendre du recul sur nous
De rêver, de penser à d
autres mots doux
D
imaginer une vie beaucoup plus stable
Elle fait grandir cette envie de se voir
D
échanger et de continuer, de se revoir…

Je te laisse vivre ta vie en toute liberté
Je sais que cest comme cela que tu l
as rêvé
Moi, je crois que les belles histoires d
amour
Se tissent de petits instants comme toujours
Pour se faire cadeau un jour du grand désir
D
un futur à deux, là où le monde est plaisir.

Je ne connais pas dâge pour faire la bêtise
Jeune ou vieux un jour on fait à sa guise
Consulter les étoiles, chercher son chemin
S
assurer que l
amour reste dans nos mains
Pour que demain au fond de notre cœur
Brille toujours la flamme d
un futur bonheur.

Moi, assis seul sous le noir de la céleste voûte
Je questionne le néant, mon âme est en trouble…



une main tendue
12 septembre, 2010, 23:27
Classé dans : poemes

mains

 

Cette main tendue, imperceptible…  

 

 

La musique sonne, me transperce…

de l’eau s’écoule de mes yeux,

le monde hurle,

les enfants crient,

les oiseaux se taisent…  

 

 

Le monde se meurt sans toi !



tenter de continuer
12 septembre, 2010, 23:06
Classé dans : poemes

Tenter tant bien que mal de passer outre, les méandres du passé et ses doutes. 

Ne pas penser au futur, à ses incertitudes empreintes de brûlures. 

Vivre pleinement l’instant présent, quand celui-ci rime avec bonheur permanent. 

Croquer la vie à pleine dent, ne saisir l’image qu’à son firmament. 

Ne pas se cloîtrer dans les erreurs qu’on a pu faire, au risque de voir sa vie se transformer peu à peu en enfer. 

Essayer de ne pas anticiper l’avenir, fermer les yeux sur les « que vais-je devenir ? » 

Avancer au jour le jour, mettre un pas devant l’autre sans jamais faire de détours. 

Prendre la vie comme elle vient, profiter de tous ces moments magiques auxquels on tient. 

Faire table rase du passé, oublier les rêves qu’un à un, on a vu se briser. 

Ignorer de quoi demain sera fait, ne pas s’en soucier  Mais continuer à croire que tout peut recommencer, Dû moins essayer, 


12345

Ma Niou life in Brebiland |
Année scolaire 2010-2011 en... |
Journal intime d'une ado |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des mots, une vie
| Carmen Catana (Motru - Roum...
| Etre soi